Dépenses des administrations publiques par emploi

Thèmes similaires

La consommation finale des administrations publiques peut être divisée en deux catégories distinctes. La première regroupe les dépenses de consommation collective (défense, justice, etc.) qui bénéficient à la société dans son ensemble, ou à de larges pans de la société, et que l’on qualifie souvent de biens et services publics. La seconde comprend les dépenses de consommation individuelle (soins de santé, logement, éducation, etc.) qui reflètent les dépenses engagées par les administrations pour le compte des ménages individuels. Cette catégorie de dépenses correspond aux transferts sociaux en nature des administrations aux ménages et, à ce titre, elle inclut les dépenses engagées par les administrations publiques en produits et services marchands fournis aux ménages. Comme les biens et les services produits par les administrations publiques n’ont en général pas de valeur marchande, ils sont évalués à hauteur de la somme des coûts nécessaires à leur production. Ces coûts sont composés principalement de la rémunération des salariés, de la consommation intermédiaire et de l’amortissement. La consommation finale des administrations publiques peut alors être estimée comme la différence entre, d’une part, la production des administrations publiques et, d’autre part, les paiements effectués pour les biens et les services produits par les administrations publiques et la production correspondante utilisée pour la formation de capital fixe. Cet indicateur est exprimé en pourcentage du produit intérieur brut (PIB).

Dépenses des administrations publiques par emploi

Sélectionner

Pays

Période

Définition de
Dépenses des administrations publiques par emploi

La consommation finale des administrations publiques peut être divisée en deux catégories distinctes. La première regroupe les dépenses de consommation collective (défense, justice, etc.) qui bénéficient à la société dans son ensemble, ou à de larges pans de la société, et que l’on qualifie souvent de biens et services publics. La seconde comprend les dépenses de consommation individuelle (soins de santé, logement, éducation, etc.) qui reflètent les dépenses engagées par les administrations pour le compte des ménages individuels. Cette catégorie de dépenses correspond aux transferts sociaux en nature des administrations aux ménages et, à ce titre, elle inclut les dépenses engagées par les administrations publiques en produits et services marchands fournis aux ménages. Comme les biens et les services produits par les administrations publiques n’ont en général pas de valeur marchande, ils sont évalués à hauteur de la somme des coûts nécessaires à leur production. Ces coûts sont composés principalement de la rémunération des salariés, de la consommation intermédiaire et de l’amortissement. La consommation finale des administrations publiques peut alors être estimée comme la différence entre, d’une part, la production des administrations publiques et, d’autre part, les paiements effectués pour les biens et les services produits par les administrations publiques et la production correspondante utilisée pour la formation de capital fixe. Cet indicateur est exprimé en pourcentage du produit intérieur brut (PIB).

Citation

Veuillez citer cet indicateur comme suit :

Indicateurs proches de : Administration publique

Publications pour : Administration publique

Options de partage

Lien permanent

Copier ce lien pour ouvrir, partager votre graphique.

Code d'intégration

Code permettant d'intégrer ce graphique dans votre site.