Autres apports du secteur public (AASP)

Thèmes similaires

Les AASP sont les opérations du secteur public qui ne satisfont pas aux critères d'éligibilité à l'APD. Elles incluent : les dons accordés aux pays en développement à des fins de représentation ou essentiellement commerciales ; les opérations bilatérales du secteur public visant à favoriser le développement, mais dont l'élément de libéralité est ˂ 25 % ; et, les opérations bilatérales du secteur public, quel que soit leur élément de libéralité, qui ont pour but essentiel de favoriser les exportations, dont, par définition, les crédits à l'exportation directement accordés à un pays en développement par un organisme ou une institution publics (« crédits publics directs à l'exportation ») ; les achats nets, par les gouvernements et les institutions monétaires centrales, de titres émis par les banques multilatérales de développement aux conditions du marché ; les subventions (dons) accordées au secteur privé pour lui permettre d'assouplir les conditions des crédits qu'il consent aux pays en développement ; et les aides au financement d'investissements privés. Cet indicateur est mesuré en millions USD constants. L'année de référence est 2012.

Indicateurs

Autres apports du secteur public (AASP)

Sélectionner

Pays

Période

Définition de
Autres apports du secteur public (AASP)

Les AASP sont les opérations du secteur public qui ne satisfont pas aux critères d'éligibilité à l'APD. Elles incluent : les dons accordés aux pays en développement à des fins de représentation ou essentiellement commerciales ; les opérations bilatérales du secteur public visant à favoriser le développement, mais dont l'élément de libéralité est ˂ 25 % ; et, les opérations bilatérales du secteur public, quel que soit leur élément de libéralité, qui ont pour but essentiel de favoriser les exportations, dont, par définition, les crédits à l'exportation directement accordés à un pays en développement par un organisme ou une institution publics (« crédits publics directs à l'exportation ») ; les achats nets, par les gouvernements et les institutions monétaires centrales, de titres émis par les banques multilatérales de développement aux conditions du marché ; les subventions (dons) accordées au secteur privé pour lui permettre d'assouplir les conditions des crédits qu'il consent aux pays en développement ; et les aides au financement d'investissements privés. Cet indicateur est mesuré en millions USD constants. L'année de référence est 2012.

Citation

Veuillez citer cet indicateur comme suit :

Indicateurs proches de : Flux de ressources pour le développement

Publications pour : Flux de ressources pour le développement

Options de partage

Lien permanent

Copier ce lien pour ouvrir, partager votre graphique.

Code d'intégration

Code permettant d'intégrer ce graphique dans votre site.