Ressources forestières

Thèmes similaires

Cet indicateur porte sur l'intensité d'utilisation des ressources forestières (bois). Il rapporte la récolte effective d’arbres (abattages) à la capacité productive annuelle des forêts. La capacité productive annuelle peut être soit une valeur calculée (coupes annuelles admissibles, par exemple), soit une estimation de l’accroissement annuel du stock existant. Les moyennes nationales peuvent masquer d’importantes variations d’une forêt à l’autre. Les abattages d’arbres désignent le volume annuel moyen, mesuré sur écorce, de tous les arbres, vivants ou morts et sans diamètre minimum, qui sont abattus au cours de la période considérée, qu’ils soient enlevés ou non de la forêt, des autres terres boisées ou du chantier d’abattage. Cela comprend les résidus des coupes d’éclaircie ou de nettoiement à des fins sylvicoles ou précommerciales laissés dans la forêt et les pertes naturelles non récupérées. L’indicateur est exprimé en milliers de mètres cubes.L’accroissement brut correspond au volume annuel moyen de l’accroissement, au cours de la période considérée, de tous les arbres à partir d’un diamètre de 0 cm à hauteur d’homme. Il comprend l’accroissement des arbres avant qu’ils ne soient abattus ou qu’ils ne meurent au cours de cette période. Il est également mesuré en milliers de mètres cubes.

Indicateurs

  • Ressources forestières

Ressources forestières

Sélectionner

Pays

Période

Définition de
Ressources forestières

Cet indicateur porte sur l'intensité d'utilisation des ressources forestières (bois). Il rapporte la récolte effective d’arbres (abattages) à la capacité productive annuelle des forêts. La capacité productive annuelle peut être soit une valeur calculée (coupes annuelles admissibles, par exemple), soit une estimation de l’accroissement annuel du stock existant. Les moyennes nationales peuvent masquer d’importantes variations d’une forêt à l’autre.
Les abattages d’arbres désignent le volume annuel moyen, mesuré sur écorce, de tous les arbres, vivants ou morts et sans diamètre minimum, qui sont abattus au cours de la période considérée, qu’ils soient enlevés ou non de la forêt, des autres terres boisées ou du chantier d’abattage. Cela comprend les résidus des coupes d’éclaircie ou de nettoiement à des fins sylvicoles ou précommerciales laissés dans la forêt et les pertes naturelles non récupérées. L’indicateur est exprimé en milliers de mètres cubes.
L’accroissement brut correspond au volume annuel moyen de l’accroissement, au cours de la période considérée, de tous les arbres à partir d’un diamètre de 0 cm à hauteur d’homme. Il comprend l’accroissement des arbres avant qu’ils ne soient abattus ou qu’ils ne meurent au cours de cette période. Il est également mesuré en milliers de mètres cubes.

Citation

Veuillez citer cet indicateur comme suit :

Indicateurs proches de : Forêts

Publications pour : Forêts

Options de partage

Lien permanent

Copier ce lien pour ouvrir, partager votre graphique.

Code d'intégration

Code permettant d'intégrer ce graphique dans votre site.